La paralysie faciale – Symptômes et traitement – Soigner une verrue

La paralysie faciale est une perte partielle ou totale de la motricité d’une partie du visage. C’est le nerf facial qui est atteint. Plusieurs causes peuvent expliquer la paralysie faciale et les traitements dépendront de la cause.  La paralysie faciale, qu’est-ce que c’est ? La paralysie faciale une atteinte du nerf facialqui gère la motricité…

Read more...

Les névralgies cervicobrachiales – Symptômes et traitement – Soigner une verrue

La névralgie cervicobrachiale correspond à la compression du nerf du cou qui se prolonge dans le bras. Très douloureuse, la « sciatique du cou » peut provoquer des maux de tête, des vertiges et des fourmillements dans le bras concerné. Le traitement principal est l’immobilisation et le repos sauf en cas de maladie sous-jacente.  La névralgie cervicobrachiale,…

Read more...

Les névralgies cervicobrachiales – Symptômes et traitement – Soigner une verrue

La névralgie cervicobrachiale correspond à la compression du nerf du cou qui se prolonge dans le bras. Très douloureuse, la « sciatique du cou » peut provoquer des maux de tête, des vertiges et des fourmillements dans le bras concerné. Le traitement principal est l’immobilisation et le repos sauf en cas de maladie sous-jacente.  La névralgie cervicobrachiale,…

Read more...

Huile essentielle d’arbre à thé : Mode d’utilisation, recettes, précautions…… – Soigner une verrue

Cicatrisante, l’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea tree) est l’antibobos de la peau par excellence. Mode d’utilisation, vertus santé, recettes et précautions d’emploi… Tout ce qu’il faut savoir pour bien utiliser l’huile essentielle d’arbre à thé. Issue de Melaleuca alternifolia, ou tea tree, cette huile essentielle puissante à l’odeur forte nous arrive tout droit…

Read more...

Homéopathie et verrues – Doctissimo – Soigner une verrue

Une verrue est une infection cutanée bénigne due à un papillomavirus et qui peut se présenter sous différents aspects. Le traitement homéopathique dépend en grande partie de la localisation des verrues : sur les mains, sur le visage ou sous les pieds. Your browser cannot play this video. Les  verrues, ou papillomes viraux, touchent six…

Read more...

Homéopathie et verrues – Doctissimo – Soigner une verrue

Une verrue est une infection cutanée bénigne due à un papillomavirus et qui peut se présenter sous différents aspects. Le traitement homéopathique dépend en grande partie de la localisation des verrues : sur les mains, sur le visage ou sous les pieds. Les verrues, ou papillomes viraux, touchent six millions de Français et un quart des…

Read more...

Qu’est-ce qu’un bouton de chaleur ? – Soigner une verrue

Bouton de chaleur : définition Un bouton de chaleur est une vésicule qui fait son apparition quand un ensemble de facteurs est réuni : température extérieure élevée (donc surtout en été) et transpiration excessive avec des difficultés à éliminer les sels et les déchets organiques qu’elle véhicule. Ce défaut d’évacuation de la transpiration entraîne des…

Read more...

Natrum muriaticum en homéopathie : bienfaits, indications et posologie – Soigner une verrue

Natrum muriaticum (souche issue du simple sel de mer) est notamment le remède homéopathique des adolescents renfermés et des étudiants surmenés. Cette souche est particulièrement indiquée en cas de surmenage, de dépression réactionnelle et des symptômes physiques qui accompagnent ces troubles. Natrum muriaticum prend également en charge des affections cutanées comme l’acné, l’eczéma, l’urticaire et…

Read more...

Thuya occidentalis en homéopathie : bienfaits, indications et posologie – Soigner une verrue

Thuya occidentalis est un remède largement utilisé en homéopathie, et par toute la famille ! Il soigne aussi bien les affections ORL que les troubles digestifs et cutanés lorsqu’ils sont chroniques ou récidivants. Les femmes prenant beaucoup de poids durant leur grossesse vont l’adopter, ainsi que les personnes anxieuses souffrant de phobies. Your browser cannot…

Read more...

Infection de la peau : l’érysipèle est-il contagieux ? – Soigner une verrue

Erysipèle : quels facteurs de risque ? La contamination bactérienne s’effectue généralement à la suite d’une lésion cutanée. Coupures, ulcères, plaies et autres piqûres d’insectes représentent une porte d’entrée des plus faciles pour cette souche bactérienne, qui peut ainsi proliférer au sein de l’organisme de son « hôte ». Si l’infection est susceptible de toucher n’importe qui,…

Read more...
Page 1 sur 2
1 2