douleur, oedème, goutte, recettes, comment faire ? – Soigner une verrue


Le bain de pieds ou pédiluve est une pratique ancienne qui consiste à tremper ses pieds jusqu’aux chevilles dans de l’eau chaude ou froide. Agréable pour se détendre, il peut aussi soigner (mycose, douleur, goutte…). Comment faire un bain de pieds ? Recette et mode d’emploi avec du bicarbonate, du gros sel, des huiles essentielles…

Avant de plonger ses pieds douloureux dans un bain d’eau chaude ou froide pour se soulager, « il est nécessaire d’identifier l’origine de la douleur » conseille le Dr Patrick Sichère, médecin rhumatologue. Pour cause : « Le froid est préconisé en cas de douleurs d’origine veineuse, tandis que le chaud est réservé aux problèmes rhumatologiques. » ​​​​​​ Un moyen mémo-technique de retenir ce principe : « Tout ce qui se termine en « ite » (comme tendinite) est inflammatoire, il faut alors recourir au froid, » Les bains froids soulagent les douleurs de poussées d’arthrose et les douleurs des tendons : « L’aponévrose à la plante des pieds peut donner une inflammation. Un bain de pieds frais ou glacé – en dessous de 17 °C – pendant 10 à 20 minutes maximum, le soir, apporte un soulagement. Il y a seize articulations à chaque pied, donc lorsqu’on commence à souffrir, il faut traiter sans tarder » recommande le médecin.

Les pieds et chevilles gonflés peuvent être soulagés par des bains alternés d’eau chaude et froide pour leurs effets vasomoteurs sur les veines et capillaires de ces zones. Le chaud dilate les veines et le froid les resserrecréant un phénomène de pompe qui favorise le retour veineux vers le cœur. Les bains peuvent être préconisés dans l’algoneurodystrophie (algodystrophie, appelée aussi syndrome douloureux régional complexe) des pieds et des chevilles.

Comment procéder ? Remplir un bain de pieds (qui peut être un sceau ou une bassine) d’eau fraîche à 18-19 °C, et un second d’eau chaude (37 °C). Alterner les bains de quelques minutes dans l’un, puis dans l’autre. L’alternance du chaud (vasodilatateur) et du froid (vasoconstricteur) stimule la circulation veineuse et atténue la sensation de lourdeur. 

En cas de mycoses sur l’ongle et entre les orteils (pied d’athlète), les bains de pieds sont possibles mais il est nécessaire de veiller à un parfait séchage après, « au risque d’entretenir la mycose, souligne le Dr Sichère. L’ajout de sel est possible mais à petite dose. La peau est très sèche et fragile. »

La goutte localisée au niveau des pieds, que l’on nomme également podagretouche plus spécifiquement les articulations du gros orteils. « Les bains de pieds froids auront une efficacité ponctuelleindique le Dr Sichère. En cas de crise aiguë, il est possible de glacer le pied, en protégeant la peau avec un linge humide. La glace ne se pose jamais à même la peau« , et la durée du soin ne doit pas dépasser 20 minutes.

Le bicarbonate de soude ajouté à l’eau du bain de pieds trouve son indication dans les cas suivants :

  • Ampoules : ajouter 3 cuillerées à soupe de bicarbonate pour 4 à 5 litres d’eau tiède. Laisser tremper les pieds durant 15 minutes. Bien sécher ensuite. Il est possible de continuer chaque jour jusqu’à disparition des ampoules.
  • Eczéma, prurit : en cas de démangeaisons, dissoudre une cuillère à soupe de bicarbonate dans l’eau fraîche et plonger les pieds pendant 15 à 20 minutes. Ce bain a pour effet d’adoucir et de calmer les démangeaisons. 
  • Fatigue : pour des pieds fatigués après une journée de marche, dissoudre 1 cuillère à soupe de bicarbonate dans l’eau chaude, rester 20 minutes. La chaleur détend et le bicarbonate va aider à éliminer les toxines.
  • Pied d’athlète ou mycose inter-orteil : tremper les pieds dans l’eau tiède ou chaude additionnée de 2 cuillères à soupe de bicarbonate pour 4 à 5 litres d’eau. Ce bain peut être répété tous les jours, sans oublier de bien sécher entre les orteils ensuite et d’appliquer le soin anti-fongique.

Un bain de pied avec un peu de vinaigre de cidre ramollit la corne aux pieds.

Le vinaigre blanc ou de cidre peut être ajouté à l’eau tiède d’un bain de pieds, à raison de 2 cuillères à café de vinaigre pour 5 litres d’eau, pendant 10 à 15 minutes. Ce bain est à la fois délassant et stimulant de la circulation sanguine. Il s’agit d’un soin de confort qui trouve un intérêt pour ramollir la corne sous les pieds. « Avec l’âge, la peau durcie, et entraîne une moindre sensibilité. On oublie souvent de prendre soin de ses pieds, en ne soignant que ce qui se voit. Il faut pourtant chouchouter ses pieds qui supportent tout le poids du corps, et pas uniquement en été au moment où ils vont se montrer. En prendre soin par des bains toute l’année, c’est s’occuper de soi, corps et esprit« , souligne Nadia Desfontaines, spécialiste des bains thermaux à Dax.

Ajouter 3-4 gouttes d’huiles essentielles (HE) dans l’eau de son bain de pieds est une excellente idée, mais les HE n’étant pas solubles dans l’eau, il faudra d’abord les mélanger à du sel (gros sel ou fin), ou les diluer dans un dispersant (en vente en pharmacie) avant de les ajouter à l’eau. Les bienfaits sont ceux des HE utilisées, combinés à l’effet de l’eau chaude qui va ramollir la peau et ainsi permettre l’entrée des molécules aromatiques thérapeutiques des HE.

  • Bergamote : antiseptique et désodorisante.
  • Camomille : relaxante
  • Citron : favorise le drainage lymphatique.
  • Cyprès : améliore la circulation sanguine veineuse.
  • Genièvre : agit sur les rhumatismes.
  • Marjolaine : soulage les douleurs musculaires.
  • Patchouli : tonique veineux.
  • Pin sylvestre : recommandé en cas de rhumatismes, arthrite, goutte.
  • Santal : circulatoire et sudorifique.

Un bain de pieds ne doit pas excédé 20 minutes, idéalement entre 10 et 15 minutes.

L’eau salée au sel de mer -et à défaut au gros sel de cuisine- a pour vertu de détendre les muscles douloureuxde stimuler la circulation sanguined’exfolier la peau et la revitaliser. Le gros sel est le plus facile à trouver, mais pour aller plus loin, certains sels ont des propriétés particulières. Le sel de la mer Morte est connu pour sa richesse en minéraux. Son utilisation est recommandée dans certaines maladies de peau comme le psoriasis et l’eczéma. Le sel d’Epsom (Angleterre) active la circulation et accélère la cicatrisation. Il est possible de se procurer du sel de mer en pharmacie ou en boutiques de produits biologiques.

Pour réaliser un bain de pieds salé : mettre 50 grammes de sel dans l’eau chaude (à 37 °C), et laisser tremper 20 minutes maximum.

  • La durée maximum d’un bain de pieds ne doit pas excédée 20 minutes, idéalement entre 10 et 15 minutes.
  • Le bain doit rester confortable, être ni trop chaud, ni trop froid. « Au-delà d’une température de 38 °C, le rythme cardiaque s’accélère » indique la spécialiste des bains thermaux à Dax, le bain peut devenir inconfortable, il est alors nécessaire de le stopper. 
  • En rhumatologie : « La température de l’eau en bain de pieds ne doit pas excédée 28 °C » précise Nadia Desfontaines.
  • En phlébologie : « Pas au-delà de 27 à 30 °C. »
  • La pratique des bains de pieds doit faire l’objet d’un avis médical préalable en cas d’ulcères des membres inférieurs, de chirurgie récente (moins d’un mois), d’insuffisance cardiaque.
  • « Si une artère est bouchée, il ne faut pas de bain froid au risque d’une nécrose ou d’engelures. Il est donc nécessaire de connaitre l’origine de la douleur, avant de pratiquer un bain de pieds » souligne le rhumatologue.
  • « La prudence est de mise aussi en cas d’obésité et de diabète« 
  • Prenez conseil auprès d’un médecin ou d’un phlébologue en cas de problème circulatoire de type varices ou si la paroi veineuse est trop fragile. 

Merci au Dr Patrick Sichère médecin rhumatologue à Paris et à Nadia Desfontaines, infirmière responsable des programmes santé et d’éducation thérapeutique aux thermes du groupe Adour à Dax.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *