HPV : Papillomas Virus Humains – Les verrues cutanées – Soigner une verrue


Les verrues cutanées se présentent sous des formes très variées.

Selon leur aspect et leur localisation, il est possible de distinguer :

Verrues dites vulgaires

Elles sont de loin les plus fréquentes (60 % à 70 % de toutes les verrues). Ce sont de petites tumeurs grises, de quelques millimètres d’épaisseur, le plus souvent uniques ou peu nombreuses.
Dans certains cas, elles sont plus grandes et regroupées, prenant un aspect en « nappe ». On les retrouve en général sur le dos des mains et des doigts. Les verrues vulgaires sont indolores sauf lorsqu’elles siègent au niveau des ongles.

Les verrues plantaires

Elles sont le plus souvent uniques, profondes et douloureuses (verrues endophytiques ou myrmécies) gênant la marche, et présentent de petits points noirs sur leur surface. Elles peuvent être multiples et superficielles (verrues en mosaïques). Les verrues plantaires récidives fréquemment.

Les verrues filiformes

Ce sont des verrues vulgaires localisées au niveau du visage et du cou.
Elles peuvent se développer autour des narines ou de la bouche, sur les paupières, au niveau de la barbe.

Les verrues planes sont des lésions à peine surélevées (comme leur nom l’indique), lisses, de couleur chamois. Nombreuses, elles touchent surtout le visage, le dos des mains, les genoux et les jambes. L’évolution de ces verrues est variable : elles disparaissent rapidement, de façon spontanée, mais peuvent aussi récidiver après de nombreuses années.

Les verrues sont contagieuses par inoculation. Chez les personnes atteintes, l’auto-inoculation et l’apparition de nouvelles verrues constituent le risque essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *