Les verrues : comment les prévenir et s’en débarrasser – Soigner une verrue


Ecrit par Paul MussetDocteur en pharmacie |
publié le
| mis à jour le 30/03/2020

Mieux connaître les verrues pour mieux les comprendre

Parfois gênantes selon la localisation et particulièrement inesthétiques, les verrues touchent chaque année des millions de Français, en particulier les enfants. Souvent mal comprises et assimilées à tort à une mauvaise hygiène, les verrues sont pourtant le plus souvent sans conséquence. Qu’est-ce qui se cache derrière ces lésions cutanées ? Comment apparaissent-elles ? Quelles sont les solutions pour en venir à bout ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les verrues.

Verrues : définition et typologie

D’où viennent les verrues : les facteurs déclenchants

Les verrues sont dues à un virus, le HPV (Human Papillona Virus). Ce dernier laisse apparaître une boursouflure au niveau de la couche supérieure de la peau.

Ce désagrément cutané est totalement bénin tout au long de son évolution.

Des causes intrinsèques peuvent favoriser la survenue d’une verrue :

  • Une peau sèche présentant des zones fendillées laissant plus facilement pénétrer le virus ;
  • Une diminution des défenses immunitaires ;
  • Le stress.

Pourquoi les enfants sont-ils les plus touchés ?
Si le manque de développement des défenses immunitaires peut favoriser l’apparition des verrues chez les jeunes enfants, ce sont surtout les mauvaises habitudes d’hygiène en sortie piscine qui en font des cibles faciles (échange de serviettes, circulation à pieds nus, séchage insuffisant des pieds et des mains). Par ailleurs, la peau des enfants est aussi plus sujette aux hématomes et petites coupures, ce qui la rend plus vulnérable.

Mains, pieds, visage… Existe-t-il un type de verrue par zone ?

Verrues plantaires et vulgaires : les plus courantes

Les deux formes de verrues les plus répandues touchent nos extrémités :

  • Les verrues plantairescomme leur nom l’indique, visent les pieds. Ce sont notamment la plante et les orteils qui sont susceptibles d’être infectés par le virus. On distingue deux types de verrues du pied :
  • Les verrues vulgaires concernent les mains. Ce sont essentiellement les ongles et les doigts qui sont victimes de ces lésions. Leur taille peut aller jusqu’à 1 cm et les verrues de la main peuvent être multiples ou isolées.

Les autres formes de verrues

D’autres types de verrues se distinguent :

  • Les verrues planesque nous pouvons retrouver sur le visage et le dos des mains, essentiellement sous forme de plaques ;
  • Les verrues filiformesplus présentes au niveau des paupières, autour de la bouche et dans le cou. Elles touchent principalement les hommes ;
  • La kératose ou verrue séborrhéiquequi touche essentiellement les peaux grasses au niveau du visage, du cuir chevelu ou des plis du corps. Elles forment une plaque molle dont la surface est peu rugueuse.

Le molluscum contagiosum et pendulum : deux cousins de la verrue

Il existe d’autres maladies cutanées bénignes s’apparentant aux verrues. Il s’agit du molluscum. Il se présente sous deux formes :

  • Le molluscum contagiosum : petites papules nacrées ou blanches présentant un trou au centre. Très contagieux, comme son nom l’indique, il touche essentiellement les enfants ;
  • Le molluscum pendulum : petite excroissance molle retenue à la peau par un fin pédicule. Il se loge généralement au niveau des plis du corps (aisselles, cou, paupières).

Le mode de transmission des verrues

Les verrues se transmettent de deux manières :

  • Par contacts directs répétés ;
  • Par contacts indirects (linge, sol…).

La plupart des formes de verrues apprécient les lieux chauds et humides. C’est pourquoi elles se développent facilement dans les piscines et les sanitaires.

Comment enlever une verrue : 4 solutions pour en venir à bout

Même si les verrues ne présentent aucun signe de gravité, elles peuvent entraîner une gêne, tant sur le plan fonctionnel que sur le plan psychologique, du fait de leur aspect très inesthétique. Alors, comment venir à bout des verrues ?

1. Se montrer patient

La première solution est très simple : il suffit de laisser faire le temps. Les verrues disparaissent toutes seules sans traitement. La durée varie généralement de 6 mois à 2 ans.

2. Le traitement des verrues plantaires et vulgaires par l’acide salicylique

Ennemi numéro un des verrues vulgaires et plantaires, l’acide salicylique provoque une brûlure et fait office de décapant pour les couches superficielles de la peau. Celle-ci devient blanche et finit par se décoller, entraînant ainsi la verrue.
L’acide salicylique se présente sous forme de pommade, de gel ou de liquide à appliquer scrupuleusement 1 à 2 fois par jour jusqu’à ce que la verrue disparaisse totalement. La durée du traitement varie de 3 à 4 semaines. L’assiduité et la persévérance sont les deux facteurs clés de succès.
L’acide salicylique offre un autre avantage : ses propriétés inflammatoires permettent au système immunitaire de créer plus facilement des anticorps pour lutter contre le virus HPV.

3. La cryothérapie des verrues

Cette méthode consiste à se servir du froid pour accrocher et décoller la verrue. Le produit utilisé en cryothérapie est l’azote liquide. Il ne peut être manipulé que sous contrôle médical chez un dermatologue. L’opération consiste à laisser l’azote en contact avec la peau infectée durant quelques secondes. La température de – 196 °C provoque une brûlure qui détruit à la fois la verrue et le virus. En parallèle, une cloque douloureuse se forme sur la zone traitée. Quelques séances suffisent pour venir à bout de la verrue.

Des produits moins intenses et imitant le procédé de cryothérapie sont disponibles en parapharmacie. Chez Cocooncenter, vous les retrouverez sous la marque Cryopharma.

4. Les huiles essentielles anti-verrues

Outre les traitements contre les verrues vus ci-dessus, des solutions naturelles existent pour aider la peau à combattre ces lésions cutanées. La marque Pranarom a notamment mis au point une lotion composée de 5 huiles essentielles qui peuvent être utilisées en synergie pour une lutte anti-verrues efficace.

Les extraits de plantes retenus possèdent des propriétés antivirales puissantes. Il s’agit d’huile essentielle de :

  • Cannelier de chine ;
  • Arbre à thé ;
  • Niaouli ;
  • Eucalyptus mentholé ;
  • Litsée citronnée.

L’association de ces huiles essentielles anti-verrues permet également d’accélérer le dessèchement et d’éliminer les couches supérieures de l’épiderme, ce qui favorise l’éradication de la verrue.

Pour une action efficace, une application matin et soir sur la verrue pendant 2 à 3 semaines est nécessaire. Comme pour toutes les huiles essentielles, ce produit est à utiliser avec précaution. Il peut être utilisé chez la femme enceinte et l’enfant de plus de 4 ans.

Notre sélection de produits contre les verrues

Hormis leur aspect disgracieux, les verrues ne présentent aucun caractère de gravité. Si les traitements à base d’acide salicylique et de cryogénie ont pu prouver leur efficacité, le facteur psychologique joue aussi souvent un rôle déterminant dans la guérison des verrues. Des théories basées sur des études laissent en effet penser que moins nous nous focalisons sur la verrue, plus nous augmentons nos chances de la voir disparaître rapidement.

Les trois points clés à retenir sur les verrues :

  • Les verrues régressent d’elles-mêmes entre 6 mois et 2 ans ;
  • Contrairement aux idées reçues, le degré de contagion des verrues n’est pas très élevé. Des contacts répétés sont nécessaires pour transmettre le virus ;
  • Les pieds et les mains sont les zones principales où peut se développer le HPV, virus responsable de l’apparition des verrues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *