Quand les champignons infectent les aisselles – Soigner une verrue


Les mycoses cutanées sont des affections très fréquentes de la peau causées par des champignons microscopiques. Elles peuvent toucher la bouche, le sexe, les ongles, le cuir chevelu ou… les aisselles. Voici quelques informations utiles, à garder à l’esprit au cas où vous seriez confronté à cet ennemi fongique.

Deux champignons en cause dans cette infection

En cas d’infection causée par les champignons, il peut s’agir de deux champignons différents :

  • les dermatophytesqui se développent au contact entre deux personnes, ou par la présence de squames de peau contaminée dans certains lieux ou sur des objets,
  • ou les Candida albicans et Malasseziades levures naturelles du corps qui provoquent des maladies en cas d’humidité, de macération ou de certains traitements.

Souvent, le simple fait d’entrer en contact avec une personne déjà infectée et de gratter des parties non affectées de votre corps peut incruster le champignon dans votre peau.

Les symptômes de cette infection fongique

Comme pour la plupart des irritations cutanées, les symptômes courants associés aux champignons des aisselles sont :

  • des démangeaisons,
  • des brûlures causées par des égratignures,
  • des dommages cutanés excessifs,
  • des écailles de peau sur les vêtements ou ailleurs,
  • une décoloration plus foncée de la peau des aisselles,
  • une odeur musquée ou nauséabonde.

Dans le cas où l’éruption est causée par un dermatophyte, l’éruption peut prendre une forme d’anneaux avec des bordures rouges et enflées.

Dans le cas d’infections à base de levures, un écoulement de liquide malodorant peut également accompagner les poussées.

Traiter et prévenir la mycose des aisselles

La façon la plus courante de traiter les mycoses des aisselles consiste à utiliser des poudres antifongiquesdisponibles en vente libre en pharmacie. Demandez conseil à votre pharmacien pour choisir le médicament le plus adapté à votre situation. Ces traitements topiques doivent être appliqués plusieurs fois par jour pendant quelques semaines, mais si vous ne remarquez aucune amélioration au bout d’une semaine, il est temps de consulter un médecin.

Afin de prévenir la réapparition de la mycose, évitez de partager des serviettes, des vêtements ou des produits comme le déodorant roll-on avec d’autres personnes. Assurez-vous que les zones infectées restent propres et évitez de vous épiler jusqu’à ce que l’infection soit guérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *