que faire et quand consulter ? – Soigner une verrue


Petites taches de couleur rouge ou violette sur la peau, les pétéchies sont des micro-hématomes dont l’origine est la plupart du temps sans gravité. Explications et conseils du Dr Jean-Luc Rigon, dermatologue et vénérologue à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Les pétéchies sont des petites taches en forme de pointshabituellement de couleur rouge violacéqui sont visibles sur la peau et qui ne blanchissant pas sous la pression. Elles sont consécutives à une microhémorragie liée à la rupture d’un capillaire sanguin (petit vaisseau sous-cutané). Les pétéchies apparaissent le plus souvent sur la peau (surtout sur les membres : jambes, bras) ou plus rarement sur les muqueuses buccales (langue). « Habituellement, ce sont des micro-hématomes qui apparaissent là où le sang pèse le plus« , résume le Dr Jean-Luc Rigon, dermatologue.

Les pétéchies sont évocatrices d’un purpuraterme générique qui regroupe ces lésions dermatologiques. Souvent d’origine bénigne, elles peuvent être dues à un petit traumatisme physique local. Toux, vomissements et sanglots importants peuvent aussi être à l’origine de pétéchies inoffensives sur le visage, notamment autour des yeux. « De petits vaisseaux éclatent autour des yeux, c’est en général sans gravité, mais il faut être vigilant se méfier d’une association à une microhémorragie de la rétine » précise le Dr Rigon. Si les symptômes persistent, il faut consulter.

« A l’approche des règlesles femmes peuvent aussi avoir quelques pétéchies sur la peau« , ajoute le Dr Rigon. Les personnes atteintes d’insuffisance veineuse sont aussi plus à risque d’avoir des pétéchies, induites par une mauvaise circulation sanguine. La grossesse est également une période à risque.

Les pétéchies peuvent être le signe de thrombopénie (taux anormalement bas de thrombocytes (plaquettes) dans le sang) : de petites hémorragies sous forme de pétéchies ou purpura peuvent apparaître sur la peau. Là encore, les pétéchies sont indolores et disparaissent souvent naturellement. Si elles ne s’estompent pas, mieux vaut consulter un médecin. 

Enfin, les personnes âgées sont plus enclines à avoir des pétéchiesnotamment sur les avant-bras et les mains. « Quand on vieillit, la couche de graisse située sous la peau réduit, le moelleux disparaît, les vaisseaux sont davantage sujets aux ruptures lors de traumatismes minimes« , explique le Dr Jean-Luc Rigon.

Les pétéchies n’entraînant aucune douleur ni démangeaisonelles ne se manifestent que par leur aspect visuel particulier. Elles sont principalement localisées sur les jambesmais elles peuvent apparaître sur toutes les régions du corps comme le visage ou les muqueuses (langue, voile du palais…) . Elles sont de couleur rouge vif, tirant sur le violet, et mesurent généralement entre 1 et 4 mm de diamètre. Au fil des jours, elles évoluent comme des bleusen devenant jaunes, avant de s’effacer.

Si elles surviennent chez un enfant ayant de la fièvre et qu’elles se propagent rapidement, une consultation en urgence est indispensable, car cela peut être le signe d’un purpura fulminans, infection grave qui touche plus fréquemment les enfants et les adolescents, notamment lors de certaines ménigites.

Le diagnostic de pétéchies est souvent clair dès l’examen clinique, Surtout, l’une des caractéristiques des pétéchies est de ne pas disparaître à la manœuvre appelée vitropressionc’est-à-dire lorsqu’une pression est exercée sur la peau. Contrairement à d’autres lésions cutanées, les pétéchies ne disparaissent pas, ce qui indique que les globules rouges sont sortis hors des vaisseaux sanguins.

  • Il n’est pas nécessaire de traiter les pétéchiescelles-ci disparaissent la plupart du temps par elle-même en quelques jours.
  • En cas de suspicion de pétéchies en rapport avec un purpura fulminans, une prise en charge en urgence doit être réalisée. Des antibiotiques seront administrés sans attendre, et un transfert à l’hôpital sous surveillance médicale est indispensable. Lorsque cette cause n’est pas retenue après les différents examens, une autre cause d’apparition de ces pétéchies sera recherchée et traitée spécifiquement.

Merci au Dr Jean-Luc Rigon, dermatologue vénérologue à Nancy (Meurthe-et-Moselle), pour ses précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *