Traiter les verrues par les huiles essentielles – Soigner une verrue


Par Véro

dernier commentaire: lundi 7 mars 2016 à 18:31


Les verrues sont des affections de la peau dues à un virus.

Mais comme toute pathologie virale, elles ne s’expriment pas de la même façon selon l’individu.

La verrue ne « sortira » que si le terrain sur lequel elle se trouve le lui permet.

En d’autre terme, l’émergence de verrues signe une faiblesse du système de défense de l’organisme.

Cette affection virale a très souvent un lien avec une souffrance affective que l’on a gardé en soi en la stockant dans cette « poubelle », la verrue.

Toute émotion refoulée (colère, tristesse, peur) perturbe l’équilibre énergétique du corps.

Ainsi guérir de sa verrue signifie d’abord prendre conscience de sa propre douleur émotionnelle et puis s’autoriser à la lâcher.

Les verrues ne sont donc pas qu’un simple problème de peau, c’est dans ce sens que l’on dit qu’elles sont d’origine psychologique.

Il y a d’autres informations à tirer quant à la localisation de la verrue. Sa situation peut être mise en parallèle à une zone réflexe correspondant à un organe, ou un système, ou encore un point d’acupuncture. Une verrue située, sur le bout du pied et les orteils, sur les zones réflexes de la sphère haute (région ORL, cerveau, tête) signe un problème émotionnel en rapport avec l’entourage (professionnel, amical…), comme une colère contre son patron, un collègue. Une verrue située plus vers le talon, résonne avec un problème émotionnel plus intime, avec un proche vers lequel sont tissées des relations affectives ou sentimentales (conjoint, parent, enfant). Située sous la voute plantaire, en regard de la zone réflexe des intestins, la verrue signe un problème par rapport à un évènement que l’on a souhaité évacuer de son histoire personnelle, que l’on n’a pas voulu assimiler.

Le traitement de la verrue doit donc tenir compte de plusieurs choses pour être réellement efficace, et avoir plusieurs propriétés thérapeutiques :
– une action virucide : huile essentielle de sarriette, de cannelle de chine et teinture mère de thuya
– une action fluidifiante émotionnelle à visée hépatique : essence de citron (zeste)

Photo de sarriette et huile essentielle de sarriette

Sommité fleurie de sarriette et huile essentielle

: attention le mélange est à agiter avant application

  • HE sarriette (satureja montana) 3 ml ou 60 gouttes
  • HE cannelle de chine (cinnamomum cassia) 2 ml ou 40 gouttes
  • TM de thuya 5 ml

2 applications par jour sur la ou les verrues, jusqu’à disparition complète. Il se peut que la verrue noircisse ou saigne, c’est bon signe. Il est conseillé de ne pas trop déborder sur la peau saine, car la synergie peut être à l’origine d’une irritation.

:
Déposer sous la langue 2 gouttes d’essence de citron, 2 fois par jour, après les repas 3 semaines sur 4, jusqu’à disparition de la verrue. Cette cure de citron va permettre de désengorger le foie qui est le siège de la colère, elle donnera d’autre part une bonne hygiène buccale et bonne haleine.

Article rédigé par Aude Maillard, aromathérapeute (78) : www.aude-maillard.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 stopverrue.fr