Vers chez le chat : comment les éviter et les traiter ? – Soigner une verrue


Les vers chez les chats sont toujours un passage désagréable dans la vie d’un maître. Cependant, la plupart entrent en contact avec eux, surtout si leur compagnon est un chat d’extérieur. Mais même les chats domestiques peuvent être contaminés en ingérant des aliments infestés de vers.

Les vers chez les chats

En tant qu’endoparasites, les vers vivent dans le corps du chat, et se nourrissent des nutriments que le chat absorbe en mangeant. Cela signifie donc que le chat n’en reçoit plus suffisamment. Les premiers signes d’infestation par les vers, en plus de la présence d’œufs de vers dans les matières fécales, sont le pelage hirsute et autres signes de malnutrition. En cas d’infestation grave, le chat est très émacié et finit par avoir le ventre gonflé. Souvent, on ne voit plus seulement les œufs de vers dans la litière ou l’anus du chat, mais même de vers entier. Il faut alors être très prudent, car les vers peuvent non seulement nuire à la santé du chat, mais aussi être transmis à l’homme.

Quels sont les types de vers chez les chats ?

Tous les vers ne sont pas les mêmes. En plus des ascaris et des ténias qui sont connus, il existe également les vers du cœur et les vers pulmonaires, ainsi que des parasites unicellulaires tels que Giardia.

  • Les ascaris sont les endoparasites les plus communs chez le chat. Ils peuvent déjà être transmis au chaton par le lait maternel. Les ascaris appartiennent aux vers rondscomme les ankylostomes et les trichocéphales.
  • Les téniasaussi appelé vers solitaires ou encore vers platssont les vers que la plupart des gens ont en tête lorsqu’ils pensent aux vers du chat. Cela inclut, par exemple, le ténia du renard. Un ténia se compose de plusieurs vers qui peuvent se séparer, et être retrouvés dans les matières fécales du chat.
  • Les vers du cœur sont des vers qui vivent dans le cœur du chat. Ils y obstruent progressivement les vaisseaux sanguins. Ces parasites peuvent être transmis par des piqûres d’insectes, et sont présents principalement dans les pays méditerranéens d’Europe et dans de nombreuses régions d’Amérique du Nord.
  • Les vers pulmonaires vivent au plus profond des poumons du chat. Un signe typique de leur présence est une toux sifflante accompagnée d’écoulements nasaux. Les vers adultes pondent leurs œufs dans les poumons, les larves migrent dans de petites alvéoles vers le tube digestif du chat, et y sont excrétées avec les selles.
  • Les Giardia ne sont pas des vers, mais des parasites intestinaux unicellulaires. Ces organismes unicellulaires microscopiques sont souvent à blâmer si un chat souffre de diarrhée chronique. Ils sont également transmissibles à l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *